Le trésor intérieur

Forum ésotérique et bien-être. Ici nous parlons voyance, bien-être, développement personnel
 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» Mais où êtes vous ??
Mer 2 Mar 2016 - 22:03 par Beth

» A LIRE : ROMAN INITIATIQUE SUR LA REINCARNATION
Sam 27 Juin 2015 - 17:53 par Lectrice

» toc toc toc
Mar 26 Mai 2015 - 21:47 par wendelyn

» * Hello !! *
Jeu 6 Fév 2014 - 20:08 par paupiere

» Bonjour à tous
Sam 2 Nov 2013 - 11:23 par moisab

» e-liquide Neovapo
Ven 24 Mai 2013 - 16:53 par RaphaT

» Notre avenir...
Mer 8 Mai 2013 - 8:16 par Invité

» Pierrot
Sam 24 Nov 2012 - 10:52 par monsieurK

» Petit coup de coeur
Jeu 27 Sep 2012 - 12:34 par Daniel

Sujets les plus vus
Association d'idée
Shakespeare Sonnet 116 - Qu'est-ce que l'amour ?
Un pilier du forum s'en est allé
homéopathie
L'Oracle Bleu
un petit jeu !!!!
Les nuits d'Alex.
Pierrot
cette nuit
Image à la demande
Partenaires

Votez pour le forum1 clic = 1 vote. Merci.


Partagez | 
 

 Le Tarot de Marseille, Article

Aller en bas 
AuteurMessage
Cléane
Voyant(e) et modérateur
Voyant(e) et modérateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2754
Date d'inscription : 21/01/2009

MessageSujet: Le Tarot de Marseille, Article   Jeu 29 Jan 2009 - 10:58

Posté sur l'ancien forum par Melmothia le 7 juin 2006

J'ai écrit cet article il y a quelques temps pour Ruemorgue.org. Il intéressera sûrement du monde dans les parages et tout commentaire, précision, critique, ajout sera le bienvenu pour moi. C'est un sujet extensible à l'infini, le genre de sujet dans lequel on est éternellement débutant.
Au départ, je l'avais rédigé à l'attention d'un ami peintre qui m'avait demandé "fais moi un petit résumé sur les Tarots
Voilou la première partie:

1. Introduction

Il y a quelques temps, un certain Jozelon pour ne pas le nommer m’a demandé de lui résumer le sens des Arcanes Majeures. Si j’ai tardé à livrer ces synthèses c’est que la démarche est problématique. Il n’y a pas d’interprétation qui ne soit une prise de position et il est impossible d’être exhaustif en la matière. Privilégier telle ou telle approche, tel détail dans les lames et telle interprétation plutôt que telle autre, constitue un choix arbitraire très discutable, qui se situe quelque part entre le casse-tête chinois et le lancer de dé, mais il faut bien trier l’info, c’est-à-dire risquer de dire des conneries en abondance.
Tenez, ça me rappelle un dessin humoristique, deux types discutent au comptoir, le premier vante les mérites de logiciels à reconnaissance de caractères.
- Vous vous rendez compte ? 2 000 signes à la secondes et seulement une erreur pour 1000 signes reconnus !
- L’autre : - Deux conneries à la seconde et vous appelez ça le progrès ?
Car s’il existe un certain nombre de consensus concernant le sens des lames, chaque élément est en réalité discutable et il faut se demander si certaines constantes interprétatives ne sont pas davantage le fait de la flemme des auteurs qui se copient les uns les autres plutôt qu’à une réelle symbiose intellectuelle. C’est comme ça que la connaissance avance, à force de répéter les mêmes erreurs, on finit par les tenir pour des vérités acquises. Ça s’appelle ‘faire autorité’.
Je me retrouve donc dans cette position difficile de ne pas adhérer forcément à tout ce que j’écris, mais sous peine de devoir rédiger un traité tout aussi subjectif que les autres et pesant ses mille pages, je me vois forcée de plier aux traditions : Le Chariot signifie «ça», pourquoi ? parce que tout le monde le dit -me faites pas chier !
De là, j’ai choisi d’attirer l’attention sur tel ou tel aspect de la carte mais sans trop m’avancer dans l’exégèse. S’il passe par là quelque érudit ou tarologue, il pourra toujours me remettre à ma place –ou du moins il pourra essayer.

Sur l’origine du Tarot, on ne sait pas grand chose. On suppose que les cartes à jouer apparaissent aux alentours du XIIIe siècle en Europe puisque aucun auteur n’en fait mention avant le XIVe (le terme lui-même sera employé pour la première fois un siècle plus tard).
On leur a attribué toutes les genèses possibles et impossibles. Actuellement la mode est à l’Orient. Mais en réalité on s’en fout -enfin moi je m’en fous, m’étant toujours portée en faux contre cette tendance consistant à penser que plus vieux signifie plus vrai et plus sûr (*Tend deux silex* Tiens tu m’avais demandé du feu.)
Malgré tout, c’est bien cette question de l’origine qui va renverser la marmite. De simple jeu le Tarot est élu outil initiatique à la fin du XVIII, lorsqu’un érudit français, Court de Gébelin rédige un traité intitulé « Monde primitif» où il raconte sa révélation :
«Si l'on entendoit annoncer qu'il existe encore de nos jours un Ouvrage des anciens Egyptiens, un de leurs Livres échappé aux flammes qui dévotèrent leurs superbes Bibliothèques, & qui contient leur doctrine la plus pure sur des objets intéressans, chacun seroit, sans doute, empressé de connoître un Livre aussi précieux, aussi extraordinaire.»
Oh que si je serois empressée de le connoître ! Mais à force d’oïr moult merveilles sur ces sacrés égyptiens qui auroient tout découvert, tout trouvé, tout pensé, me voilà tantôt devenue allergique aux pyramides.
Evidemment le monsieur n’y est pour rien, c’est la mode new age qui se l’est accaparé et lorsque miraculeusement l’Egypte nous est épargnée, ce sont les Atltantes qui rappliquent... Passons. Je dérive hors sujet.
Revenons à nos cartons : Le Tarot serait un mutus liber -un livre muet qui parle avec des images. L’idée remporte un vif succès dans les milieux occultistes. Elle est reprise notamment par Eliphas Lévi.
Et désormais c’est la fête. La fin du XXeme siècle est marquée par un intérêt croissant pour l’ésotérisme. Les ouvrages sur le sujet se multiplient, les Tarots aussi.
Le jeu le plus ancien dont on ait conservé des cartes est le tarot princier des Visconti-Sforza daté de 1420/25. Il nous en est demeuré 74 cartes sur 78, en tout 239 issues de 11 paquets différents. Ces cartes ne sont apparemment pas faites pour le jeu, étant trop grandes et trop épaisses. Elles ne sont ni numérotées, ni nommées.
On trouve ensuite plusieurs types de Tarots présentant des variations selon leur lieu d’origine, mais c’est le Tarot sortant des ateliers de Nicolas Conver qui va s’imposer comme étalon du genre.

« Archétype du Tarot de Marseille, le jeu fabriqué par Nicolas Conver dans son atelier de Marseille, au milieu du XVIIIème siècle, a servi de modèle à Paul Marteau pour proposer un tarot symbolique en 1930.??En s'inscrivant dans l'ésotérisme propre à son époque, Paul Marteau, qui se présente comme un simple restaurateur, fait pourtant œuvre originale. La comparaison avec le modèle de 1760 l'atteste sans équivoque. Edité en plusieurs langues, ce tarot a connu un succès mondial qu'il doit tant à l'habileté du "restaurateur", qu'au gros travail de diffusion réalisé par les éditions Grimaud. Il constitue encore de nos jours la référence en matière de Tarot de Marseille et reste le plus utilisé à des fins divinatoires. (http://www.letarot.com/imagiers-du-tarot/index.html)

Je suis tombée dedans il y a quelques années. Fort perplexe. J’ai testé, retourné l’objet en tous sens, lu, réfléchi, lu, gobé des aspros, lu… Ma conclusion personnelle est que ce jeu est spécial et qu’il a quelque chose à raconter – ne me faites pas dire qu’il est égyptien hein ! Non seulement il cartonne (c’est un minimum pour un jeu de cartes) en divination mais il va au delà. Toute la question est «vers où ?». Si vous cherchez Melmothia, elle est perdue quelque part entre Pythagore, les sephiroths et la symbolique des couleurs.
Précision : il existe deux types de cartes utilisées en voyance : les Tarots et les jeux divinatoires (qu’on peut aussi appeler «oracles», oui Endémo j’ai retenu), ces derniers pouvant comporter un nombre de cartes aléatoire dépendant du bon vouloir du medium/artiste qui les a conçues.
Les Tarots à l'inverse sont tous calqués sur le Tarot de Marseille. Ils se composent donc de 78 cartes dont 22 arcanes majeures. Ce sont généralement celles-là qui captent l'attention et sont censées être égyptiennes tout ça.
Parmi ces derniers, on distingue encore les tarots traditionnels et les tarots «artistiques» créés dans un but esthétique. A noter que j’ai été très déçue par le Tarot de Giger, l’artiste ou son éditeur s’étant contenté de reproduire des tableaux existants et de leur coller des noms d’Arcanes. Les repros sont de qualité moyenne et la démarche pue le cent pour cent commercial.

Ensuite vient la valse des correspondances. Chaque Arcane est censée correspondre à une lettre hébraïque, une sephira (ro ? ru ? je sais plus), un signe astrologique… on peut aussi essayer les parfums, les eaux de toilettes, les fruits rouges. Bref, on n’en finit plus de jouer au portrait chinois avec les lames. C’est ludique, je vous assure.
Pour les exégètes, Tarot fait à peu près tout sauf moudre le café. Il est alchimique, astrologique, kabbalistique, tout ce qui se finit en -ique. Chaque détail compte, le positionnement des mains, du corps, la couleur de telle partie de vêtement, tel détail dans le sol. On cherche du sens, on cherche on cherche… Voilà ce qu’on peut trouver dans les esquisses d’explications :
http://www.letarot.com/symbolique/Organisa...ges/ermite.html
J’ai pris cette page parce que j’y étais mais j’aurais tout aussi bien pu vous en trouver une autre. Tout y est dans le même goût. Récemment, Philippe Camoin était tout guilleret d’avoir découvert un œuf sous le bouclier de l’Empereur. Je sais pas si ça va le mener à l’illumination intérieure mais ça l’a ému, c’est sûr.
Ce qu’il faut retenir et qui explique sans doute cette manie de la catégorie : le Tarot est censé est totalisant de l’expérience humaine, chaque lame est reliée aux autres en même temps qu’indépendante, et surchargée de sens.

2. Des chiffres et des lettres

Le Tarot de Marseille comporte 22 arcanes majeures et de 56 autres dites mineures.

La numérotation des lames est romaine mais un peu particulière. Ainsi, le IV est noté IIII, le système n'admet pas l'écriture par soustraction. Le Fou ou Mat n'est pas numéroté. On le considère comme le 0 ou le XXII, c’est selon. L'Arcane XIII, elle, ne manque pas de chiffre, mais elle manque de nom. D’autres «irrégularités» sont notables, ainsi l’Hermite prend un «h».
Tous ces traits seront récupérés par les exégètes qui essaieront d’y mettre du sens –à tort ou à raison.
Il n'existe pas de texte traditionnel décrivant l'organisation interne du Tarot. La tendance est au rapprochement avec d’autres systèmes plus hiérarchisés et documentés tels que la kabbale ou l’astrologie. «Il est évidemment tentant de rapprocher le Tarot d'un système disponible; d'autres traditions rapprochent le Tarot d'une interprétation astrologique, elle aussi bien documentée. De manière très générale, la tendance commune de l'esprit humain est d'intégrer toute donnée dans des systèmes interprétatifs déjà disponibles.» (http://www.mindorg.com/tarot/Par2.htm) En ce qui me concerne, je ne suis ni pour ni contre, je réfléchis. Concernant l’agencement des lames, tout a été dit et proposé. Les commentateurs ont tendance à partager les 21 cartes du Tarot en trois cycles de sept cartes, d’autres se réfèrent à la Tetraktys pythagoricienne. Expérimenter toutes les combinatoires possibles avec 22 éléments peut occuper un certain temps. C’est pour ça qu’on ne les croise guère en soirée, les gens qui s’occupent de Tarots sont des individus fort occupés.
Le décryptage des lames va donc se faire selon plusieurs angles:
-Le rapprochement avec des systèmes existants tel que nous venons de l’évoquer (l’astrologie, la science des chakras, les sephiroths, les mythes, etc.).
-La numérotation de la lame –le chiffre venant souvent jouer un rôle symbolique important permettant aussi bien de décrypter un sens symbolique que d’effectuer des rapprochements ou des opposition entre les cartes. Certaines interprétations du Tarot sont pythagoriciennes.
-L’examen des détails du dessin : couleurs, positionnement des personnages, etc. eux-mêmes interprétés selon des systèmes traditionnels.

Concernant ce dernier point, voici quelques paramètres que les exégètes du Tarot s’appliquent à prendre en considération :
« Les lames paires sont intériorisées, réfléchies. Elles évoquent la réceptivité. Les lames impaires au contraire, sont dynamiques et extériorisées.
- Un personnage debout est plus actif qu'un personnage assis. S'il monte à cheval, l'énergie est décuplée.
- Un personnage qui regarde vers sa gauche est tourné vers son passé. Au contraire, s'il regarde vers sa droite, il se projette dans l'avenir.
- La partie supérieure de la carte évoque la partie supérieure de l'être, c'est-à-dire l'intellect et la spiritualité. Le bas de la lame est relié au matériel, au monde concret, au corps.
- Les couleurs sont riches d'enseignement. Il est utile de noter celles qui dominent dans une lame ou qui entourent un personnage. Le rouge est dynamique et pulsionnel ; le bleu est spirituel et touche à l'inconscient ; le jaune correspond à l'intelligence, la compréhension ; le blanc évoque la pureté ; le noir parle de transformation ; le vert représente la guérison et la détente ; enfin, la couleur chair ramène à la vie terrestre.
- Les éléments sont importants dans le tarot. Il s'agit du Feu (activité et énergie), de la Terre (matérialité et stabilité), de l'Air (intellect et communication) et de l'Eau (affectivité et réceptivité). Très valorisés dans les lames mineures, ils occupent aussi une place de choix dans les quatre premiers arcanes majeurs auxquels ils sont directement associés. » (http://www.ciao.fr/La_Tarologie_en_general__Avis_809506)

3. Un mot sur les mineures

Les arcanes mineures sont au nombre de 56, répartis en quatre familles correspondant aux couleurs des cartes « classiques » : Carreau, Trèfle, Pique et Cœur. Chaque famille est composé de quatorze cartes (dix numérotées de un a dix, et quatre personnages : Valet, Reine, Roi et Cavalier).

- Le Bâton - associé à l'élément Feu
Les bâtons sont mis en relation avec les carreaux. Le bâton est symbole d'activité, d'initiative mais également : obstacles, ennuis, violence.

- Le Denier - associé à l'élément Terre
Il correspond au Trèfle du jeu classique et symbolise l'aspect concret de la vie, la matière, l’argent, le corps. Il indique traditionnellement la réussite sociale et matérielle.

- L'Epée - associée à l'élément Air
L’épée correspond aux Piques. Elle symbolise l’intellect, l’esprit, mais elle est aussi une arme qui peut renvoyer à l'agressivité, aux épreuves, aux maladies, souffrances, échecs.

- La Coupe - associée à l'élément Eau
Elle est reliée naturellement aux Cœurs, symbolise les sentiments, les émotions, la foi et l’art en général.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mélia
Anahata
Anahata
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4521
Localisation : sud de la France
Emploi/loisirs : lecture jardinage
Humeur : changeante comme le temps
Date d'inscription : 21/01/2009

MessageSujet: Re: Le Tarot de Marseille, Article   Jeu 29 Jan 2009 - 13:29

merci Cléane trés bon article de Lys Very Happy je suis une vraie mère poule moi ... Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandra
Voyant(e) et modérateur
Voyant(e) et modérateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 6061
Age : 40
Localisation : l 50°1 N - L 3°36 E
Date d'inscription : 21/01/2009

MessageSujet: Re: Le Tarot de Marseille, Article   Sam 31 Jan 2009 - 15:47

J'aime bcp sa manière d'écrire et son humour bravo1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fernwright
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 4146
Age : 56
Localisation : Nîmes (France)
Emploi/loisirs : bénévole dans une bibliothèque théologique
Humeur : à la recherche de Celui qui m'a trouvé...
Date d'inscription : 21/01/2009

MessageSujet: Re: Le Tarot de Marseille, Article   Sam 31 Jan 2009 - 16:44

le Tarot c'est :

http://www.camoin.com

et personne d'autre confused
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fernwright
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 4146
Age : 56
Localisation : Nîmes (France)
Emploi/loisirs : bénévole dans une bibliothèque théologique
Humeur : à la recherche de Celui qui m'a trouvé...
Date d'inscription : 21/01/2009

MessageSujet: Re: Le Tarot de Marseille, Article   Sam 31 Jan 2009 - 16:59

je vous recommande, néanmoins, le livret de Tchalaï qui est dans "l'ancien Tarot de Marseille" édité par GRIMAUD. (livré avec l le jeu)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fernwright
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 4146
Age : 56
Localisation : Nîmes (France)
Emploi/loisirs : bénévole dans une bibliothèque théologique
Humeur : à la recherche de Celui qui m'a trouvé...
Date d'inscription : 21/01/2009

MessageSujet: Re: Le Tarot de Marseille, Article   Sam 31 Jan 2009 - 17:07

le tarot.com, je connais aussi.

le webmaster aussi. (très sympa!)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
beyrevra
Mulhadhara
Mulhadhara


Masculin
Nombre de messages : 85
Date d'inscription : 21/01/2009

MessageSujet: Re: Le Tarot de Marseille, Article   Sam 31 Jan 2009 - 17:14

Il était une fois un apprenti de la vie que nous appellerons le néophyte, le Mat ou le Fou, c’est une sorte de clodo qui erre sans but. Il a juste un bâton pour la castagne, car on ne sait jamais ... les gens sont si méchants, et aussi pour tâter le terrain marécageux de la vie.

Tout ce qu’il a est dans son p’tit baluchon. Il est libre, alors les bourges ne l’aiment pas et lâchent leurs Pit-bulls après lui. Mais lui il a tout tout lu sur les hippies alors il ne pense plus qu’a une seule chose : exister.


Un jour rencontre un saltimbanque, le Bateleur (Arcane I), qui lui fait des tas de trucs qu’il ne connait pas encore car « Pif le Chien » et « Mickey » étaient trop chers pour lui. Comme tous les magiciens, le Bateleur étale ses richesses et son savoir. Il sait répondre à toutes les questions, il est friqué et a tout ce que le Mat n’aurait même jamais osé croire qu’un seul mec pouvait avoir. Et il lui dit sournoisement : « Do you want to be like me ? » ou un truk comme ça. Comme il avait lu les bouquins de Rascal de Sermont, il ajoute : « Veux-tu savoir qui t’es, d'où tu viens, avoir un but dans ta misérable vie ? Désires-tu la fortune, la gloire, la puissance, être comme si t'avais fait un six au lot(t)o ? Veux-tu savoir ? Va donc faire un tour dans le temple des Tarots et tout te sera révélé. »


Encore tout troublé, le néophyte s’amène dans une vieille baraque où il fait nuit noire. Il y voit une meuf belle à vous foutre la pétoche (Arcane II, la Papesse qu’on l’appelle). Elle est assise sur un beau trône et lui dit : « T’as vu ce bouquin ? Ben dedans il y a les vérités de tous les hommes, la morale, la loi. Et derrière le rideau qui est derrière moi se cachent les vérités qui peuvent faire de toi encore pire que Super Man. Veux-tu que j'entrouvre les rideaux ? — mais pour ça il te faudra me draguer comme un chef. Mais si tu regardes derrière le voile, c'est déjà comme si tu passais de l'autre côté. » Et le néophyte nique la Papesse et passe avec elle «de l'autre côté ».
Quel pied ! C'est comme s’il reculait dans le temps, c'est tout comme un trip vers l'origine des choses.

Les gens se métamorphosent devant ses yeux, deux quidams s'avancent vers lui : l'Impératrice et l'Empereur (Arcanes III et IV) et ils lui parlent du temps et de l'espace. Il les reconnait, c’est sa Maman et son Papa, il s'identifie à eux, il pige enfin le secret de la Genèse, les pouvoirs du masculin et les pouvoirs du féminin. Il s'unit à eux et devient comme eux, il devient eux.


On l’amène alors devant le Pape (Arcane V). Celui-ci dit : « Maintenant, t’es un grand, t’es adulte. Fini tes trucs de beatnik et de te balader ainsi sans raison et sans but. T’as le choix. Quel sera ton but ? Celui du magicien ? Il est habile, mais le blé qu'il propose, le pouvoir et la notoriété ne sont que des illusions — il s'en est servi pour t'attirer. Ou alors tu peux choisir le Savoir ? Connaitre les secrets des hommes, et même ceux de la Terre. Tu veux aller plus loin, ou rentrer chez toi pour faire de la magie sur les ducasses ?


Si le néophyte continue vers la Voie, il doit passer une seconde cess. (La première c’était la Papesse) et il passe en deuxième dans ses études et recherches.


Il devient l'Amoureux (Arcane VI) devant lequel s'ouvrent deux voies symbolisées par deux femmes, et pas le contraire, aussi chouettes que différentes. Toutes les deux l'attirent. Et il reste devant elles et n’ose pas leur proposer la partouze pour pas tout gâcher, et pendant ce temps, au-dessus de sa tête, y’a Cupidon qui attend pour tirer (alors que ce con n’a même pas vu qu’il n’y avait pas de corde à son arc) et il est prêt à le descendre s’il ne fait pas le bon choix.


Et d’un coup il a un flash ! C’est lui l'ange, l'arc et la flèche, les deux femmes et les deux voies, et tout en se promettant qu’après il ne fumera plus jamais un truc pareil, il s’unit avec tout le paquet : les deux meufs, l’ange et tout le reste.


Il s'accepte ainsi, I’m The King, hurle t’il tout triomphant sur sa deux chevaux de guerre (le Chariot, Arcane VII) tirée par deux étalons qui sont les deux faciès de son ego, le Bien et le Mal. Il a uni les contraires, résolu ses problèmes de dualité. Alors, comme le dirait Lolonibard, il commence son ascension vers les sphères supérieures.


Il rencontre la Justice (Arcane VIII), une femme à te donner froid dans le dos et qui soupèse et qui taille après. Elle lui enseigne l'équilibre : les deux plateaux de sa balance ne bougent jamais, rien dans le monde ne se perd, et en plus il n’y a rien qui se crée, il n’y a pas plus de justice que d'injustice, mais un ordre secret, qui nous régit à l’insu de notre plein gré ; action-réaction et tout mouvement finit toujours par s'annuler.
Et le néophyte comprend que le destin s’amuse avec lui, qu’à ses yeux il n’est pas plus qu’une vieille chique et il en fait une grosse déprime. Il se retire dans le désert, comme Blaine avant lui. Il se claustre et s’auto psychanalyse.


Pour l’écran noir de ses nuits blanches, il dispose à présent d'une lampe de poche, et devient l'Ermite (Arcane IX). Il comprend que ça sert à rien de vouloir que ça change; les choses suivent leur karma sans qu'il soit possible d’y changer quelque chose. Il apprend à économiser ses pas, à faire gaffe, à plus perdre son temps.


Il plonge en son dedans. Et là, il a un flash (Arcane X). Il voit une roue gigantesque, comme celle de Vienne, qui tourne sans que personne ne touche à la manivelle, y’en a qui montent et d'autres qui tombent. La roue tourne, elle s’en fout des cris et des pleurs (Le million, le million,…) : Tout au-dessus y’a un pas beau couronné (ni homme, ni bête, ni Dieu) qui le regarde bizarrement ; et le néophyte se dit : «Y’a donc pas moyen d'éviter son destin, on ne peut-on pas être autre chose que ce que l'on est condamné à être ! »


Alors il fait du Yoga, du Taï Chi et du crochet pour apprendre à se dominer, à avoir le contrôle total de son être, à dompter le tigre qui est en lui et à s'en servir comme si c’était un cheval (Arcane XI).



Il apprend à se sacrifier, pour que ça change. Il devient le pur parmi les purs (Arcane XII). Il fini même par se pendre lui-même à un arbre, attention, pas con hein, rien qu’à un pied, la tête en bas, c’est bien la preuve que là il est en plein dans sa crise mystique. Et tout ça pour chercher la voie des Transformations.



Il en appelle la Mort (Arcane XIII), car elle signifie le changement. Et il devient sa propre mort. Il se coupe un pied pour se libérer de ses origines. Il fait une croix sur son passé. Il est prêt à renaitre.



Les lumières peuvent enfin être inversées (Arcanes XIV, la Tempérance). Alors maintenant il sait communiquer avec les sphères supérieures, passer d'un monde à l'autre. Il tient les deux pouvoirs entre ses mains et il les mélange. Il mène une existence céleste parallèlement à sa vie terrestre, il a franchi les limites spacio-temporelles.



Avec l'Arcane XV (beyrevra), il apprend le mode d’emploi des énergies qui ne sont pas faites pour les hommes. Il peut contrôler les forces de la nature et sait se protéger contre leurs ravages. Maintenant, non seulement il sait se transformer tout seul comme un grand, mais il sait aussi agir sur les autres (la Maison-Dieu, Arcane XVI).



II est prêt à prendre en charge la conduite des gens. Il casse tout : les temples, les administrations, les cultures mortes, c’est la liquidation totale pour rénovation totale.
Il a fini son boulot. Il regarde les vases qui contiennent les deux pouvoirs et se dit qu'à présent il n'en aura plus besoin. Il se met à poil et jette à la poubelle tout ce qu’il a eu ou su.



Il verse l'eau des vases dans un fleuve, y’en a pas des masses, mais il fallait le faire parce qu'elle a sa place dans l’Univers (Arcane XVII, l'Etoile).
Il devient le monde. Et la Lune (Arcane XVIII) et le Soleil (Arcane XIX), alouette, c'est-à-dire qu’il a aussi bien les plus hauts pouvoirs masculins ou féminins, les êtres viennent de lui ou c'est lui qui les fait, il peut donner la vie ou il peut l’enlever.



Bien qu’il ait rencontré un tzigane heureux, il n'a pas encore croisé de Divinité (le principe premier) mais il a vu tous ses symboles. Si le Jugement est content de lui (Arcane XX) alors seulement et seulement alors il sera mis en sa présence pour contempler la réunion des quatre éléments, l'image même de la perfection, l'Etre, l'Unité (Arcane XXI) des 4X4 et du gâteau quatre quarts.



Et maintenant qu’il a tout fait ? Ben il redevient le Mat, le Fou, il repart (Arcane 0), et reprend la route en chantant :
« Merde je tourne en rond,
Merde je tourne en rond » (bis)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mélia
Anahata
Anahata
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4521
Localisation : sud de la France
Emploi/loisirs : lecture jardinage
Humeur : changeante comme le temps
Date d'inscription : 21/01/2009

MessageSujet: Re: Le Tarot de Marseille, Article   Dim 1 Fév 2009 - 10:27

et tout ça ..à pied Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
beyrevra
Mulhadhara
Mulhadhara


Masculin
Nombre de messages : 85
Date d'inscription : 21/01/2009

MessageSujet: Re: Le Tarot de Marseille, Article   Dim 1 Fév 2009 - 14:10

mélia a écrit:
et tout ça ..à pied Shocked



oui
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clara
Anahata
Anahata
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2791
Age : 46
Date d'inscription : 21/01/2009

MessageSujet: Re: Le Tarot de Marseille, Article   Dim 1 Fév 2009 - 16:18

quel beau mollet... il a fière allure le bougre Cool Laughing

_________________
"Dans chaque épreuve douloureuse, il y a un fruit; encore faut-il savoir le cueillir"

ô Invité , quelle lumière tu apportes sur ce forum ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mélia
Anahata
Anahata
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4521
Localisation : sud de la France
Emploi/loisirs : lecture jardinage
Humeur : changeante comme le temps
Date d'inscription : 21/01/2009

MessageSujet: Re: Le Tarot de Marseille, Article   Dim 1 Fév 2009 - 16:48

n'est pas fou qui s'y fie ris
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sénior Zadith
Mulhadhara
Mulhadhara


Masculin
Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 06/09/2009

MessageSujet: Réponse à Cléane   Dim 6 Sep 2009 - 2:01

Bonjour à toutes et tous

J'ai beaucoup apprécié le sens critique de Cléane, et si le post date quelque peu ! Je me dis qu'il est possible que mon intervention intéresse quelque voyageur en Tarockie !

Depuis le sieur De Gebelin, nous en savons considérablement plus sur les tarots. Premièrement ce sont les "ocultistes" francs maçons, Court de Gebelin donc, puis le Comte de Mellet, Eliphas Levy, Papus, Wirth... j'en passe et des pires ! Qui n'ayant pu comprendre ce jeu, lui a prété une fonction divinatoire et pour faire mieux inventé les termes de "lames" et autres "arcanes" majeurs et mineurs... Et cela peu de temps après la disparition des maîtres-cartiers avec la Révolution (environ !). Nous en sommes encore là, pour la plupart d'entre nous, de l'interprétation de ces cartes !

Ce sont les princes marchands et banquiers italiens qui ajoutent 22 "trionfi" au carré de cartes traditionnelles vers 1450. Ces cartes très belles et très chères amusent la noblesse, malgré leur apparente inaptitude au jeu (à cause de leurs dimensions), on joue cependant avec et on les reconnais bien sur une fresque du XVè siècle entre les mains de nobles dames. Mais ce sont les cartiers qui reprennent ces thèmes vers 1500, en les transformant quelque peu, et les diffusent massivement. Nous savons par les règles de jeu françaises, qu'il est constitué de : 22 triomphes, 4 X 4 honneurs et 4 X 10 "peinture" (séries). Dans ces 78 cartes il n'y a que 7 tarots qui sont 3 triomphes (Bateleur, Monde et Mat) et 4 Honneurs : les 4 rois. Ces 7 tarots impliquent donc une vision unitaire du jeu, il ne peut y avoir "d'arcanes majeurs et mineurs). Arcane (nom masculin) désigne une grande médecine, une panacée, nos occultistes pour masquer leur ignorance ont repris ce terme du mèdecin-alchimiste Paracelse. Je dis bien pour masquer leur ignorance, car ils ne peuvent qu'interpréter (sur le plan de la voyance) que 22 cartes sur 78 !

Contrairement aux autres cartes à jouer, les tarots n'ont jamais servi avant le XVIIIè siècle à la divination, nous pouvons consulter les archives de l'inquisition si sourcilleuse à ce sujet.

De ces cartes de cartiers, nous n'avons majoritairement que des cartes du XVIIè, les Noblet, Vieville, Dodal et il faut attendre ka fin du XVIIIè pour voir massivement sur le marché, le "fameux Tarot de Marseille", en fait le Conver que les modernes vont falsifier. J'ai cité les occultistes et leurs "jeux restaurés" ( terme d'Eteilla, 1780), je vais donc parler de ces modernes.

La maison Grimaud, fait un coup de pub en 1930, en présentant son "Ancien tarot de Marseille", c'est en fait un tarot de Besançon auquel on restitue la Papesse et le Pape (remplacés par Junon et Jupiter sous la Révolution). On utilisera ce jeu jusque dans les années où enfin on réédite des fac-similés de Vieville, Dodal et Conver. Dernièrement le cartier Flornoy a réédité le Noblet. La plaisanterie du Tarot Grimaud (somme toute presque acceptable iconographiquement parlant) ne s'arrête pas là , de nos jours un individu qui se fait appeler Philippe Camoin (son nom d'artiste) prétend à son tour avoir "restauré" le Tarot. La firme Conver avait été rachetée par la maison Camoin qui était de fait la dernière a produire à Marseille. Donc Philippe C. prend le modèle du tarot Conver et ajoute diverséléments qu'il trouve ( et surtout croit trouver des oeufs, des serpents !) dans des jeux plus anciens !Enfin il ajoute des éléments tirés de sa fertile imagination fortement inspirée par le Da Vinci Code. Il a ainsi trouvé que le Tarot date du IIè siècle et qu'il est le message de la Marie-Madeleine des Evangiles ! Il a de plus trouvé des "codes secrets "dictés par "le monde invisible". !!

Voila résumée l'histoire d'un Tarot de plus en plus "occulté". je ne peux que conseiller d'utiliser de VRAIS tarots, on trouve dans le commerce actuellement les : Noblet, Vieville et Conver, le Dodal sera a nouveau sur le marché prochainement.

Senior Zadith
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mélia
Anahata
Anahata
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4521
Localisation : sud de la France
Emploi/loisirs : lecture jardinage
Humeur : changeante comme le temps
Date d'inscription : 21/01/2009

MessageSujet: Re: Le Tarot de Marseille, Article   Dim 6 Sep 2009 - 13:24

Cléane avait fait remonter un article de Melmothia sur le tarot de Marseille...si tu veux le retrouver tu peux aller sur son site :


http://www.melmothia.net/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sénior Zadith
Mulhadhara
Mulhadhara


Masculin
Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 06/09/2009

MessageSujet: Re: Le Tarot de Marseille, Article   Dim 6 Sep 2009 - 15:49

Merci pour l'info Melia

Certes tout est "signifiant" ! Selon mon humeur du moment je vais voir l'arbre dans le jardin différemment, mais je pense que l'on "tire" les meilleurs résultats avec un tarot traditionnel qui n' a pas été conçu dans une optique égotique mais selon les "archétypes" de la psyché humaine, c'est-à-dire selon le "canevas" de l'univers. Si tu prends le Conver, le plus connu, et que tu extraies une carte pour la proposer à 3 personnes ne connaissant pas le jeu, ou peu, tu te rends compte que personne ne voit cette carte telle qu'elle est vraiment représentée ! Une fois la carte vue dans ses moindres détails exactement telle qu'elle est, elle est absorbée par la psyché et permet de mieux voir la suivante, de mieux se voir. En fait c'est tout le jeu mélangé, qu'il faut étudier, et faire comme les enfants des mariages entre les cartes, et voir que les arrangements que l'on fait s'affinent de plus en plus en fonction de toutes les 78 cartes. C'est le Tarot qui est le livre ( de la Papesse) qui enseigne, tout livre sur le sujet n'est que la vision d'un autre et ne nous concerne pas, ne peut nous aider.

Cordialement,

Senior Zadith
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mélia
Anahata
Anahata
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4521
Localisation : sud de la France
Emploi/loisirs : lecture jardinage
Humeur : changeante comme le temps
Date d'inscription : 21/01/2009

MessageSujet: Re: Le Tarot de Marseille, Article   Dim 6 Sep 2009 - 18:54

c'est la raison pour laquelle melmothia pratique une méthode projective... chacun décrypte la lame selon son humeur du moment selon son propre symbolisme ... et une carte dite "positive" peut révéler dans un coin un détail gênant qui en change le sens...je n'aime pas les définitions toutes faites... les pages de sens à retenir..qui accompagnent.les lames ... cette façon de faire développe l'intuition ... ce même inconscient qui nous fait choisir la carte ... choisit aussi le detail à isoler pour y trouver un sens
certes il existe des archétypes universels mais comme pour les rêves il vaut mieux se fier à sa propre interprétation...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Tarot de Marseille, Article   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Tarot de Marseille, Article
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Help] Besoin d'Interpretation plus précise avec le tarot de Marseille
» Cours Tarot de Marseille
» quel est le nom du jeu du tarot de marseille dont on voit ..
» tarot de Marseille, pensées positives et pendules et pierre de bien etre
» Tarot de Marseille

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le trésor intérieur :: Les arts divinatoires :: ABC des arts divinatoires-
Sauter vers: