Le trésor intérieur

Forum ésotérique et bien-être. Ici nous parlons voyance, bien-être, développement personnel
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» Mais où êtes vous ??
Jeu 3 Mar - 0:03 par Beth

» A LIRE : ROMAN INITIATIQUE SUR LA REINCARNATION
Sam 27 Juin - 18:53 par Lectrice

» toc toc toc
Mar 26 Mai - 22:47 par wendelyn

» * Hello !! *
Jeu 6 Fév - 22:08 par paupiere

» Bonjour à tous
Sam 2 Nov - 13:23 par moisab

» e-liquide Neovapo
Ven 24 Mai - 17:53 par RaphaT

» Notre avenir...
Mer 8 Mai - 9:16 par Invité

» Pierrot
Sam 24 Nov - 12:52 par monsieurK

» Petit coup de coeur
Jeu 27 Sep - 13:34 par Daniel

Sujets les plus vus
homéopathie
Un pilier du forum s'en est allé
Association d'idée
Shakespeare Sonnet 116 - Qu'est-ce que l'amour ?
un petit jeu !!!!
L'Oracle Bleu
Les nuits d'Alex.
Pierrot
cette nuit
entraînement oracle gé
Les posteurs les plus actifs de la semaine
Partenaires

Odyssée Voyance

Recettes de cuisine

Votez pour le forum 1 clic = 1 vote. Merci.

Classement de sites, inscrivez le vôtre !

Sponsors


Partagez | 
 

 Dites moi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
Canelle
Manipura
Manipura
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1823
Age : 34
Localisation : ...près des eaux paisibles...
Emploi/loisirs : Chercheuse De Silence
Date d'inscription : 29/01/2009

MessageSujet: Re: Dites moi   Mer 26 Aoû - 17:28

moi j'ai pas compris la question de Daniel lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mélia
Anahata
Anahata
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4521
Localisation : sud de la France
Emploi/loisirs : lecture jardinage
Humeur : changeante comme le temps
Date d'inscription : 21/01/2009

MessageSujet: Re: Dites moi   Mer 26 Aoû - 17:44

roselande a écrit:
Tu vas au boulot avec un vieux vélo, tu portes un jean et des baskets usés; tu ne te rases pas pendant 2 jours, tu évites le parfum qui attire, tu manges du pain sec, tu t'habilles chez texti, tu évites de porter ta rolex, au lieu d'aller à l'ile maurice, va à lille chez mauice....après ça ça devrait donner moins d'envi sur toi siffle ris


excellent vraiment excellent ris ris ris ris ris
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mélia
Anahata
Anahata
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4521
Localisation : sud de la France
Emploi/loisirs : lecture jardinage
Humeur : changeante comme le temps
Date d'inscription : 21/01/2009

MessageSujet: Re: Dites moi   Mer 26 Aoû - 17:48

Canelle a écrit:
moi j'ai pas compris la question de Daniel lol!



daniel doit avoir peur d'être emmasqué... qu'on jalouse tant de richesses !!! !



mets une pincée de sel non raffiné dans ta poche et tu te sentiras rassuré Daniel Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clara
Anahata
Anahata
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2791
Age : 45
Date d'inscription : 21/01/2009

MessageSujet: Re: Dites moi   Mer 26 Aoû - 17:59

lol! j'ai adoré l'intervention de Rosie, sur l'ile maurice lol! lol! lol! lol!

Oui Daniel, pour éviter d'attirer les envieux, ne leur donne pas envie: calme et volupté, sans le luxe pepe

_________________
"Dans chaque épreuve douloureuse, il y a un fruit; encore faut-il savoir le cueillir"

ô Invité , quelle lumière tu apportes sur ce forum ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mélia
Anahata
Anahata
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4521
Localisation : sud de la France
Emploi/loisirs : lecture jardinage
Humeur : changeante comme le temps
Date d'inscription : 21/01/2009

MessageSujet: Re: Dites moi   Mer 26 Aoû - 18:33

moi aussi lol! lol! lol! lol! lol! lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
paupiere
Svadhistana
Svadhistana
avatar

Masculin
Nombre de messages : 381
Localisation : Ile de France
Humeur : ... en un clin d'oeil !
Date d'inscription : 06/05/2009

MessageSujet: Re: Dites moi   Mer 26 Aoû - 23:26

Daniel a écrit:
(...)

... maintenant c'est moi qui a besoin d'un petit conseille : comment puis je effectivement faire pour être le vrai "Daniel" ; arrêter de faire de la prose ésotérique? dire plutôt ce que je vis et ce qui me touche directement? laisser glisser cette trop assurance de moi (finalement artificielle) qui donne souvent cette impression de vouloir dominer ou de prétentieux? ... en tout cas je devrais commencer à modifier quelquechose par rapport à mon approche vis à vis ma sphère personnelle.
Désolé d'arriver tardivement sur ce thème, quand je l'ai découvert j'ai un peu fui (vous en étiez à 7 pages).
Il n'y a pas de réponse toute faite à la question que tu poses. Car comme les autres l'ont souligné dans leurs répliques, cette question appelle d'autres questions :
- qu'est-ce que le vrai "Daniel"?
- qui détermine qui est le vrai "Daniel" ? Si c'est toi, pour le savoir il te faut percevoir ce que les autres révèlent, mais entre ce qu'ils révèlent et ce qu'ils cachent, le tri ne va pas être vraiment aisé
Si c'est les autres, il faudrait qu'ils t'affichent les choses sous un angle qui corresponde aux réponses que tu attends, mais même si tu attends des choses à un moment et autre chose à un autre, la question aura plusieurs réponses... -> on est dans une impasse.

OR Les gens sont tous différents (blessures, croyances, stigmatisations, stéréotypes...) et ils ont des besoins différents en des Daniels différents. Donc pour moi la réponse n'est pas vraiment une réponse : il te faut apprendre à comprendre en quoi ton être peut être changé ou modifié pour correspondre un peu mieux à ce que tu recherches comme Daniel. On ne prévoit pas toujours ce que nous sommes, nous ne pouvons être que ce que nous sommes, mais ce que nous sommes ici ne peut que nous servir pour ce que nous serons l'instant d'après.
Pour moi il n'y a pas de comment. Il y a un ensemble d'idées et des situations adaptables qui peuvent nous mener vers ce qui nous correspond au mieux. Les émotions (quelles qu'elles soient) que nous recherchons ne sont pas fabriquées, on ne les approche pas, on ne les programme pas, mais on peut les amener à nous à travers ces choses que nous faisons, ou que nous vivons. C'est une alchimie qui nous demande de plonger dans notre être ainsi que dans le monde du concret pour nous "sentir" vivre et vibrer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
paupiere
Svadhistana
Svadhistana
avatar

Masculin
Nombre de messages : 381
Localisation : Ile de France
Humeur : ... en un clin d'oeil !
Date d'inscription : 06/05/2009

MessageSujet: Re: Dites moi   Mer 26 Aoû - 23:39

Canelle a écrit:
les gens vous n'avez pas compris qu'elle ne veut rien recevoir de personne, elle est complètement braquée, ca ne sert à rien de vouloir l'aider, elle ne veut meme pas s'aider elle meme, à chaque fois que n'importe qui essaye elle l'envoie chier sans meme se rendre compte qu'elle le blesse, à quoi bon ? on s'interresse à toi mais tu nous envoie bouler...franchement j'veux bien etre sympa mais j'suis pas maso alors bonne continuation perline, je te souhaite d'etre heureuse, je n'aurais pas accepté ca dans la vraie vie alors je ne le ferai pas virtuellement.
Il faut faire attention lorsque l'on est dans ce genre de situation.
La personne qui est complètement déshydratée est dans un tel état qu'il lui est impossible de prendre de l'eau par elle même, et pourtant pour la soigner on lui donne de l'eau.
La personne qui est droguée et qui est en manque tuerait père et mère pour quelques dollars et un fix. Et pourtant nous sommes dans la capacité de l'enfermer sous camisole, de cibler les effets secondaires et de la soigner.
Ce que je veux dire par là c'est que probablement qu'elle est dans une situation où elle ne peut plus rien voir ni en bien ni en mal, sinon le fait qu'elle est à fleur de peau. En d'autres termes, la "technologie" que l'on utilise ou qu'on a utilisé jusqu'à présent pour l'approcher ne fonctionne pas, ce qui veut dire qu'au delà de ce que nous pouvons percevoir d'elle (le fait qu'elle soit braquée), nous avons été dans l'incapacité de lui apporter le soutien et l'aide qu'elle pouvait attendre de nous. Donc au delà du fait qu'il faut la caser dans une croyance qu'elle est braquée ou quoi que ce soit, il faut juste se dire que si elle se repointe, il faut changer de mode relationnel avec elle.

Ce qui peut aussi être utilisé pour d'autres occasions, donc le mode relationnel avec les gens de notre entourage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
paupiere
Svadhistana
Svadhistana
avatar

Masculin
Nombre de messages : 381
Localisation : Ile de France
Humeur : ... en un clin d'oeil !
Date d'inscription : 06/05/2009

MessageSujet: Re: Dites moi   Mer 26 Aoû - 23:59

Daniel a écrit:
(...)
j'ai donné du charme, de la poésie, de la douceur, de l'émotion ... de ces émotions qui vous rendent heureuses mais l'instant d'une émotion ... en fait, je me suis fait mon cinéma ... en grand écran en plus. En fait je n'en peux plus de tout cela, je veux dire de ce cinéma. Je veux que quand on me serre, que se soit fort, je veux sentir le vertige, perdre pied, trembler de bonheur pour cette étreinte. Mais comment savoir, comment sentir ou ressentir ... voir même sentir si mon sentiment est vraiment là ... je veux dire que j'ai la sensation de ne plus être à même de donner un sentiment dénué de tout mes contours et alentours ...
(...)
Désolé de dire ça comme cela, mais on ne m'a pas donné de traduction :

pour trouver la réponse aux "comments" il faut descendre plus bas, plus bas encore que le ciel de questions qui tournoie dans ta tête. C'est tout en bas, dans l'unité de l'Etre que se retrouve l'harmonie, la réalisation et la création de la vie personnelle.
Le chemin que l'on emprunte n'est pas une ligne droite, et n'est pas non plus une fabrication figée ni cristallisée. Elle est création, création commune, adaptation, reconstruction de l'Etre.
Le passé a ammené le présent, un présent, et en cela, le futur peut être le résultat des acquis, d'une combinaison de ce qui aurait pu être, ou de tout ça à la fois. Rien n'est inéluctable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
roselande
Anahata
Anahata
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3131
Localisation : picardie
Humeur : positive attitude
Date d'inscription : 21/01/2009

MessageSujet: Re: Dites moi   Jeu 27 Aoû - 9:03

paupière : je suis d'accord pour perline, au lieu de dire c'est elle qui ne veut pas prendre la main que je lui tends, je me suis posée la question de savoir si ma méthode était la bonne, comme tu le dis on n'est pas figé dans des cases où tout le monde rentre avec un standard , chacun a sa personnalité, parfois les uns semblent plus compliqués que d'autres, peut être est-ce moi qui suis compliquée, est ce moi qui ne comprend pas...moi ce que j'ai retenu de perline : c'est qu'elle a un coeur énorme mais qu'elle est tellement "sauvage" "en retrait" "en doute sur sa personnalité"qu'il faut s'avoir l'apprivoiser, même si de temps en temps elle "montre les dents" je sais combien elle est généreuse. mon explication est assez caricaturale, j'espére simplement m'être bien fait comprendre sans ambiguité. Perline est une amie, je lui souhaite tout le bonheur qu'elle mérite. bizz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lilium
Svadhistana
Svadhistana
avatar

Féminin
Nombre de messages : 898
Localisation : entre frites et fricandelle
Humeur : bonjour bonjour les hirondelles......
Date d'inscription : 21/01/2009

MessageSujet: Re: Dites moi   Jeu 27 Aoû - 10:35

eh oui.....c'est toute l'ambiguïté de "l'aide"

simplement savoir donner, sans aucune envie de "changer l'autre".....car ce qui est bon pour nous, n'est pas forcément bon pour l'autre.
Chacun a son rythme, son émotionnel, son vécu et tout et tout.
Le respect de l'autre dans sa globalité, dans ce qu'il est dans le moment présent. Rien ne se perd....ce n'est simplement pas le bon moment.
Donner pleinement, chaleureusement, et surtout ne rien attendre en retour.
Ne rien regretter, pas d'amertume, et donner toujours et encore.

Belle et douce journée à tous sun2

flower sun2 flower
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Canelle
Manipura
Manipura
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1823
Age : 34
Localisation : ...près des eaux paisibles...
Emploi/loisirs : Chercheuse De Silence
Date d'inscription : 29/01/2009

MessageSujet: Re: Dites moi   Jeu 27 Aoû - 11:57

Lilium a écrit:

Donner pleinement, chaleureusement, et surtout ne rien attendre en retour.
Ne rien regretter, pas d'amertume, et donner toujours et encore.
:

va falloir que je travail sur ca... albino

lilium bizz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gaëlle
Manipura
Manipura
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1251
Age : 39
Localisation : Là où on a les chapeaux ronds comme dit la chanson
Emploi/loisirs : J'ajuste mes voiles face au vent;-)(nan, chuis caissière dans la station service d'1 supermarché)
Humeur : Ouais ça va et toi ? :-D
Date d'inscription : 21/01/2009

MessageSujet: Re: Dites moi   Jeu 27 Aoû - 14:20

paupiere a écrit:
En d'autres termes, la "technologie" que l'on utilise ou qu'on a utilisé jusqu'à présent pour l'approcher ne fonctionne pas, ce qui veut dire qu'au delà de ce que nous pouvons percevoir d'elle (le fait qu'elle soit braquée), nous avons été dans l'incapacité de lui apporter le soutien et l'aide qu'elle pouvait attendre de nous. Donc au delà du fait qu'il faut la caser dans une croyance qu'elle est braquée ou quoi que ce soit, il faut juste se dire que si elle se repointe, il faut changer de mode relationnel avec elle.

Ce qui peut aussi être utilisé pour d'autres occasions, donc le mode relationnel avec les gens de notre entourage.

Je viens de passer par ce stade là avec quelqu'un, en effet si après une, deux façons de faire ça ne fonctionne pas, on en essaie une autre, puis on va jusqu'au bout de nos capacités et on baisse les bras car la personne en face reste un mur quelque soit l'aide ou le comportement adopté.

Soit, on peut avoir été dans l'incapacité d'apporter le soutien et l'aide que la personne braquée attendait mais la personne qui a fait de son mieux n'est pas la seule fautive, c'est bien beau que l'autre attende quelque chose, encore faut-il un tant soit peut qu'il s'exprime, car nous ne sommes pas des devins et nous ne pouvons donc pas savoir où est la limite entre l'aide et l'envahissement dans la vie de l'autre si l'autre reste dans son silence.

La solution est donc de rester en retrait lorsqu'on estime que l'on a fait de notre mieux, car que faire de plus, continuer de se taper la tête contre le mur ? Ben non, ce n'est pas la solution, on continue notre chemin en souhaitant tout le bien pour l'autre personne qui est restée sur le bord du sien, et on verra si un jour elle revient à notre hauteur, sans pour autant focaliser sur cette éventualité et continuer à l'aimer comme elle est.

Et en effet si cette personne revient, me concernant, je changerai le mode relationnel, j'irai droit au but en lui exprimant calmement que j'ai atteint mes limites et ne suis plus disposée à revivre de nouveau les mêmes situations.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daniel
Svadhistana
Svadhistana
avatar

Masculin
Nombre de messages : 640
Age : 51
Date d'inscription : 22/01/2009

MessageSujet: Re: Dites moi   Jeu 27 Aoû - 15:27

... je crois que Perline a un problème de reconnaissance ... ne pas l'attaquer de front et toujours en douceur sans vraiment dire des mots forts ... il faut y aller à la petite cuillère ... mais surtout c'est avec elle même qu'elle doit trouver une entente avant de s'entendre avec qui que soit ... il faudra un certain temps ... oui ... du temps.


... Merci Paupière pour ta particiption, je te relierai et j'essaierai de comprendre le sens de tes mots ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
paupiere
Svadhistana
Svadhistana
avatar

Masculin
Nombre de messages : 381
Localisation : Ile de France
Humeur : ... en un clin d'oeil !
Date d'inscription : 06/05/2009

MessageSujet: Re: Dites moi   Jeu 27 Aoû - 21:21

Gaëlle a écrit:
(...)

Je viens de passer par ce stade là avec quelqu'un, en effet si après une, deux façons de faire ça ne fonctionne pas, on en essaie une autre, puis on va jusqu'au bout de nos capacités et on baisse les bras car la personne en face reste un mur quelque soit l'aide ou le comportement adopté.

Soit, on peut avoir été dans l'incapacité d'apporter le soutien et l'aide que la personne braquée attendait mais la personne qui a fait de son mieux n'est pas la seule fautive, c'est bien beau que l'autre attende quelque chose, encore faut-il un tant soit peut qu'il s'exprime, car nous ne sommes pas des devins et nous ne pouvons donc pas savoir où est la limite entre l'aide et l'envahissement dans la vie de l'autre si l'autre reste dans son silence.

La solution est donc de rester en retrait lorsqu'on estime que l'on a fait de notre mieux, car que faire de plus, continuer de se taper la tête contre le mur ? Ben non, ce n'est pas la solution, on continue notre chemin en souhaitant tout le bien pour l'autre personne qui est restée sur le bord du sien, et on verra si un jour elle revient à notre hauteur, sans pour autant focaliser sur cette éventualité et continuer à l'aimer comme elle est.

Et en effet si cette personne revient, me concernant, je changerai le mode relationnel, j'irai droit au but en lui exprimant calmement que j'ai atteint mes limites et ne suis plus disposée à revivre de nouveau les mêmes situations.

Je pense que de ce qui t'es arrivé il y a deux trois choses importantes à en tirer :

- la relation se fait toujours à deux, et dans certains cas comme le tien il arrive que ça ne marche pas pour des raisons X ou Y. Mais en parallèle il ne faut pas que le poids de cet échec t'entraîne vers la croyance que c'est "impossible" et que ça le sera toujours et pour l'éternité. Ces efforts sont les tiens, et sont le fruit de ton énergie que tu pourras réinvestir éventuellement pour d'autres situations.
- la présence du "mur" dont on parle peut avoir des causes diverses et variées qui sont le propre de chaque histoire. Mais pour ma part, et pour élargir pour Daniel, je pense qu'il ne faut pas être tenté de claquer la porte et la verrouiller. Je parle ici pour un cas plus général. Car le mur en question est peut-être fait de l'incompréhension de l'autre, parce qu'il n'est pas mature ou qu'il a d'autres soucis, qu'il a pensé à d'autres choses plus importantes... Des raisons X ou Y. Mais un jour il peut se réveiller, sentir qu'au delà de ta présence il a compris qu'en passant la barrière de tes efforts manifestes il y a cet autre chose qui a fait que malgré tout tu as été là. Et je pense que même s'il te revient, il est plus important qu'il t'exprime qu'il a vu/senti tes efforts comme étant dû à cet autre chose, et non pas uniquement senti qu'il était bien "confortable" (j'exagère ici) d'avoir quelqu'un à côté de soi. S'il revient ou si d'autres situations se présentent à toi, il est capital de sentir ce "truc" qui émane de l'autre en écho à ce que l'on a donné.
- de ce qu'on m'a signifié dans mes écritures automatiques, les efforts que l'on fait portent toujours leur fruit un jour, et peuvent ne pas porter leur fruit un jour. Mais quand ils portent leur fruits, il peut arriver que ce soit comme une grande marmite dans laquelle à chaque fois nos efforts sont à l'image d'une goutte d'eau qui tombe dans la marmite. Et si on est seul à le faire, forcément ça prend du temps, et ceux qui n'ont pas lieu de profiter de la soupe s'ennuieront, s'en iront, reviendront etc. Mais à un moment, il arrive que quelqu'un voie ce qu'il y a dedans, ou qu'il se rende compte que ça se remplit, ou que ça déborde... bref, il y a un déclencheur. Et quand ça arrive, il ne faut pas oublier de se dire que c'est pour un partage, donc ça se gère, ça s'entretient, ça se dispute, ça fait moulte choses. Ce n'est ni pour vous (la personne qui a rempli la marmite) ni pour l'autre, c'est pour vous deux et l'ensemble des choses ou même des gens qui vont avec. En d'autres termes, ce qui est mis n'est ni un dû, ni un devoir, ni un point de fixation fini, ni une récompense, ni une obligation de résultat pour vous ou pour l'autre. Il faut laisser faire l'Etre et son unité, passer au delà des considérations du voisin ou des stéréotypes, de ce qu'on croit, et se laisser délicatement transporter dans le "train de vie" (dans les divers sens que cela peut avoir) qui nous est fourni par la vie.

Donc Gaelle, il ne faut pas baisser les bras, et il ne faut pas s'emmurer dans une croyance ni enterrer ce que tu as fait dans une boite à chaussures.

Et pour en revenir à toi Daniel, ici tu peux retrouver une autre manière de considérer la descente en dessous du ciel de questions. Ton train (ou tout autre type de moyen de navigation) est sur les rails, et il est temps pour toi d'apprécier le voyage et de voir que de temps en temps, malgré ton chemin, il y est des chemins d'autrui qui suivent le tien, qui changent, qui s'écartent, qui reviennent, et parfois qui décident de rester près de toi. Reçois les choses, prends et essaie de voir comment tu peux changer le toi et l'autre pour aboutir à une complicité de tous les instants. C'est une chose qui se construit, qui peut se trouver, et qui (c'est ce qu'on me dit de ta situation) se passe largement d'une fabrication étape par étape. Ne construis pas, vis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daniel
Svadhistana
Svadhistana
avatar

Masculin
Nombre de messages : 640
Age : 51
Date d'inscription : 22/01/2009

MessageSujet: Re: Dites moi   Ven 28 Aoû - 8:59

"Et pour en revenir à toi Daniel, ici tu peux retrouver une autre manière de considérer la descente en dessous du ciel de questions. Ton train (ou tout autre type de moyen de navigation) est sur les rails, et il est temps pour toi d'apprécier le voyage et de voir que de temps en temps, malgré ton chemin, il y est des chemins d'autrui qui suivent le tien, qui changent, qui s'écartent, qui reviennent, et parfois qui décident de rester près de toi. Reçois les choses, prends et essaie de voir comment tu peux changer le toi et l'autre pour aboutir à une complicité de tous les instants. C'est une chose qui se construit, qui peut se trouver, et qui (c'est ce qu'on me dit de ta situation) se passe largement d'une fabrication étape par étape. Ne construis pas, vis." ... (dit par Paupière)



..... c'est pas mal du tout ce que tu viens de dire. bizz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gaëlle
Manipura
Manipura
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1251
Age : 39
Localisation : Là où on a les chapeaux ronds comme dit la chanson
Emploi/loisirs : J'ajuste mes voiles face au vent;-)(nan, chuis caissière dans la station service d'1 supermarché)
Humeur : Ouais ça va et toi ? :-D
Date d'inscription : 21/01/2009

MessageSujet: Re: Dites moi   Ven 28 Aoû - 14:05

Merci beaucoup Paupière pour ta réponse qui me touche.

Je ne vais pas exposer toute l'histoire car ça serait trop long, mais cet homme là est sur mon chemin de vie, je le sais, grâce à de petits "hasards". En nos âmes nous avons des similitudes, je me reconnais en lui, je lis en lui comme dans un livre ouvert. Il a souffert d'un manque de chaleur, d'un manque d'amour dans sa famille et n'est pas guéri non plus de sa dernière rupture qui doit remonter à 3-4 ans, nous en avions un peu parlé. Petits nous nous sentions à part des autres, rejetés, dans un coin, incompris. Nous sommes d'ailleurs tous les deux des solitaires, avec des connaissances, oui, mais les discussions ne sont jamais très profondes. Ses souffrances je les comprends car j'ai eu les mêmes, même si le scénario était différent. Nous nous comprenons et ressentons même sans se parler.

J'ai pour voisine une de ses tantes, soeur de son père qui lui est un mur, - "on ne se parle pas dans la famille" - et elle me disait - il a une soeur - que c'était lui son préféré, que petit, il était une vrai fille dans le sens où c'était un gamin très doux et affectueux. C'est un homme à la sensibilité à fleur de peau je le ressens extrêmement, un homme qu'on a jamais vu pour ce qu'il est intérieurement, jusqu'à ce que moi je le vois. Et ça je crois que ça lui fait peur.

Nous étions collègues de travail, nous nous connaissons depuis juin 2007, il a fait un remplacement pour les congés d'été cette année là, puis est revenu travailler de février à novembre 2008 pour remplacer ma collègue en congés de maternité, c'est là où nous avons appris à mieux nous connaitre. Mais dès le tout premier jour de travail ensemble, j'ai "su" comment il était, en son âme, j'ai perçu. Je venais de perdre ma mère et je n'avais pas la tête à former quelqu'un au poste, il n'aurait pas fallu que le patron, les collègues ou les clients viennent me faire des réflexions car j'étais tellement fatiguée nerveusement que j'aurais envoyé tout le monde promener vertement. Dès le premier jour j'ai senti qu'il était déjà bien adapté (il a commencé alors que j'étais en congés durant une semaine), je me sentais bien en sa présence, je me sentais moins seule, je trouvais enfin quelqu'un comme moi, qui me ressemblait, je m'étais même dit "ouf, un ange". Le rayonnement de son âme m'appaisait, je n'avais jamais ressenti ça auprès de quiconque. Il n'avait rien fait pour, il ne pouvait pas le savoir, mais intérieurement sa présence m'a aidée à faire plus calmement le deuil de ma mère, je trouvais enfin quelqu'un comme moi et je me sentais comme reconnue, j'avais enfin quelqu'un qui me comprenait. Tout passe naturellement entre nous, pas besoin de chichis. Je l'appréciais autant professionnellement qu'humainement, il était une vraie bouffée d'air pur.

Ce n'est que peu de temps avant la fin de son contrat que j'ai compris que j'avais des sentiments qui allaient au dela de l'amitié car je me suis aperçu qu'il allait me manquer, j'ai senti vraiment que ça me tombait dessus et je m'étais dit "mais pourquoi lui, pourquoi vous me faites ça (en m'adressant à là haut), je ne cherchais rien avec lui". Non, vraiment rien, je n'étais pas du tout dans un état d'esprit de séduction ni de charme, c'était un collègue de travail que j'appréciais simplement..... Alors s'en sont suivis des mois de questionnements, tiraillée entre le mental et le coeur, me disant que je me trompais sur le genre de sentiments qu'il m'inspirait mais sachant pourtant que c'était ça car lui aussi m'avait fait des allusions à ce sujet là, il m'avait écrit un jour sur msn qu'il avait quelqu'un dans le coeur, que tout ce qu'il attendait avant arrivait au moment où il ne le voulait plus et qu'il attendait de mieux connaitre pour ne pas se tromper. C'est quelqu'un comme moi qui est discret sur sa vie privée, donc je me suis étonnée qu'il me parle de ça, mais je sentais au fond qu'il parlait de moi, mais comme il est difficile à cerner ça me déstabilisait sans arrêt. Puis il m'avait dit qu'il ne mélangeait pas les relations boulot avec le reste, ce que je respectais car je n'aime pas qu'on m'envahisse et je ne peux pas faire ça aux autres non plus, donc ça m'aidait encore bien moins à le cerner. Il me laissait sa porte ouverte, c'est à dire que je pouvais passer le voir sans problème, il suffisait que je passe un coup de fil. Seulement je ne suis pas du genre à agir ainsi, je le fais quand je connais vraiment bien les autres, sinon je vais chez les autres quand on m'y invite, et lui, comme c'était un collègue de boulot, que je ne pouvais pas non plus considérer comme un ami, c'était d'autant plus difficile d'agir ainsi. C'est toujours moi qui faisait le premier pas pour prendre des nouvelles, jamais lui.

Quant aux fameux hasards, il y a donc le fait que j'ai sa tante pour voisine ; il a une bonne copine que je connais depuis que je suis petite car elle est la fille des patrons de l'entreprise dans laquelle ma mère travaillait ; petits, nous allions chez le même dentiste ; nous avons bossé dans la même ville à des endroits quasi proches et fait le plus troublant, nous avons loué la même maison : il a été le locataire suivant dans la maison que nous occupions avec le père de ma fille, juste après notre séparation. Nos maisons familiales sont distantes de 20 kms et j'ai la nette sensation, en recoupant tous ces "hasards", que nous n'avons pas arrêtés de nous croiser et qu'il a fallu que je perde quelqu'un de très important pour qu'il fasse son apparition, car j'ai perdu la personne que j'aimais le plus, ma mère. Une personne de très importante est partie et une autre qui le deviendra tout autant est entrée, j'ai compris tout ce cheminement.

Nous nous aimons très fort tous les deux, sans qu'il ne se soit rien passé de physique, je ressens l'intensité de son amour mais il ne dit rien, par peur de se tromper une nouvelle fois et aussi parce qu'il n'est pas guéri. Ce que j'ai fait, c'est que j'ai tenté de le rassurer sur moi, oralement et par écrit, de lui faire comprendre que je n'étais pas là pour profiter de lui ni pour lui mettre un coup de poignard dans le dos, car j'ai aussi souffert de ça.

Nous voyons très peu, les seules fois où nous nous sommes vus c'était lorsqu'il revenait faire un tour au magasin, et depuis la fin de son contrat nous nous sommes revus 5 fois, la dernière était fin juin, chez lui, car je voulais lui donner des fruits que je ne voulais pas perdre car je partais en vacances et comme je l'avais eu au téléphone la veille, j'ai tout bonnement pensé à lui pour lui donner les fruits. Il guettait mon arrivée et je l'ai vu s'illuminer quand il m'a vue, et moi qui ne voulais que passer en coup de vent pour ne pas le déranger il s'avère qu'il m'a gardée à manger avec lui le midi. Lorsque je suis repartie il m'a dit "tu repasses quand tu veux", ben voyons ris . Mais avant de partir, à un moment je l'ai observé et j'ai eu une sensation qui m'a dit "il y a tout, y a plus qu'à". Et le "y a plus qu'à", je l'ai fait, sur mon lieu de vacances. Je lui ai envoyé une carte postale mais j'ai rajouté un mot où je lui révèle mes sentiments. C'était début juillet. Il garde le silence depuis. Je sais très bien que ça l'a chamboulé, qu'il ne doit plus savoir où il en est. Je ne pouvais plus garder ça pour moi, il fallait que je lui exprime et que j'avance. Je ne lui demandais pas de me sauter au cou, je lui ai laissé plus d'un mois de réflexion et je pensais qu'il aurait eu au moins la politesse de me dire "non tu te trompes" ou bien "oui, mais je ne suis pas prêt", non, il n'a pas eu la politesse de faire cela, il reste dans son silence depuis. Je n'attends pas de relation avec lui, vu qu'amicalement je suis déjà heureuse de l'avoir dans ma vie, mais je pensais qu'au moins il aurait manifesté un petit signe pour que je sache à quoi m'en tenir. Mais rien. Puis il est aussi préoccupé par son avenir professionnel car il n'a pas retrouvé de situation stable depuis la fin de son contrat chez nous.

Il ne répond jamais à mes messages, sms ou mails. Même les messages qui demandent une réponse, il faut que je le relance pour avoir cette réponse. Même pas non plus de remerciement, lorsque je lui ai souhaité son anniversaire. Non, j'ai l'impression que pour lui c'est normal ou bien qu'il me teste pour voir ce que j'ai vraiment dans le ventre, pour voir à qui il a affaire, seulement je trouve que je suis bien mise à rude épreuve. Et quand tu parles justement du fait que ça soit confortable d'avoir quelqu'un à côté de soi je commence vraiment à me demander si ce n'est pas ça. Dans le fond je ne le pense pas, car je le connais et c'est un homme très généreux et qui donnerait sa chemise pour aider quelqu'un, il a le coeur sur la main, seulement il fallait que je lui fasse comprendre que je le ressentais comme tel.

Je lui avais rapporté quelques souvenirs de vacances et lui avais signalé mi juillet que soit il pouvait venir les chercher, soit je venais, au choix, pour le tester un peu. Il n'y a pas réagi non plus. La semaine dernière, le lundi, je lui envoie un message pour demander de me donner ses disponibilités de la semaine, rien. Le mardi je lui laisse deux messages, sur son fixe et son portable. Toujours rien. Puis le mercredi, je craque, je lui fais savoir que je ne viendrai pas le voir et que je garderai ce que je lui avais pris car je savais très bien qu'il n'aurait pas la politesse de me répondre, que plusieurs fois il m'a manqué de respect car il ne répondait pas à des messages qui en attendaient une, que je me demandais au final si je ne m'étais pas trompée sur lui, que j'ai l'impression d'être inexistante et transparente et que dès qu'il a besoin il claque des doigts, comme une fois où il m'a demandé de dire à mon patron, qui l'avait contacté, qu'il ne pouvait pas le rappeler car il avait des soucis de téléphone ; que je lui avais tendu des perches plusieurs fois pour qu'il s'ouvre à moi et soit en confiance et qu'il n'a jamais sû voir, qu'il vallait mieux qu'il ne me recontacte pas, qu'il reste dans son silence car c'était ce qu'il faisait de mieux et que c'était mieux pour chacun de nous, qu'il tire un trait sur moi et moi sur lui. Je suis allée au bout du bout de mes capacités, donc il fallait, pour mon bien, que je crée une cassure, car je ne pouvais plus rester dans cette énergie d'attente, je ne pouvais plus rester à essayer de comprendre l'incompréhensible, lui ai-je écrit, à essayer de le cerner. Je suis lassée.

Je ressens quand même qu'au bout d'une certaine période il se manifestera, là je crois que, connaissant mon amour pour lui, il doit se dire "elle va regretter et elle va revenir, comme ça je n'ai pas grand chose à faire", mais il se trompe. Je n'ai pas besoin d'être beaucoup en contact ni de voir souvent les gens que j'aime, penser à eux me suffit, je lui ai déjà dit et il va vraiment s'en rendre compte. Je ne m'accroche pas non plus aux autres, je le laisse libre d'être ce qu'il est, je ne l'ai obligé à rien, seulement avoir la politesse de répondre quelque fois est un minimum, je ne demandais pas la lune. Aimer n'est pas non plus tout accepter et je me ferai un plaisir de lui dire clairement si jamais il revient vers moi. Malgré mon amour pour lui je ne me bloque pas sur lui, je vis comme d'habitude, et, sait-on jamais, il ne faut peut-être pas qu'il tarde trop, il pourrait bien être trop tard un jour. Je sais que ça prendra du temps, que je ne pourrai pas construire avec un autre tant que ce que j'éprouve pour lui est là, mais j'y travaille, il faut que cet amour sorte, je ne dois pas m'en couper ni le bloquer sinon je me ments à moi-même et je risquerais de me rendre malade, je le sais. J'espère seulement qu'il réfléchit bien à tout ce que j'ai écrit et que s'il décide de revenir ça ne sera pas pour faire le même cinéma qu'avant car ça ne prend plus.

Les bras sont baissés, oui, car je ne peux plus continuer comme je faisais là, c'est pour ça qu'il fallait que je crée une cassure, là, c'est un lâcher prise total. J'avais déjà essayé, seulement je n'y étais pas parvenu car je n'avais pas encore ressenti autant de lassitude, je réessayais encore. Mais là, j'ai dit stop. La coupe est pleine. Je l'aime, oui, mais ça fait comme avec les enfants, il faut mettre des limites et ne pas tout permettre. C'est ce que j'ai fait, maintenant à voir si ça aura un impact, je ne cherche pas à le savoir car je suis lassée rien que d'y penser. Tout ce que je me contente de ressentir c'est l'amour que je lui porte, je ne le blâme pas, je n'ai pas de rancoeur non plus, je ne pense plus rien de lui, c'est vide.

Je n'ai aucun regret car en mon âme et conscience j'ai fait ce qu'il m'était possible de faire, je me suis même surpassée et suis rendue là à un point de non retour. A voir s'il revient, mais une chose est sûre, je ne me morfonds pas à l'attendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mélia
Anahata
Anahata
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4521
Localisation : sud de la France
Emploi/loisirs : lecture jardinage
Humeur : changeante comme le temps
Date d'inscription : 21/01/2009

MessageSujet: Re: Dites moi   Ven 28 Aoû - 14:23

merci pour ta confiance et ce partage.... ton analyse peut être utile à quiconque vit une experience similaire ... I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daniel
Svadhistana
Svadhistana
avatar

Masculin
Nombre de messages : 640
Age : 51
Date d'inscription : 22/01/2009

MessageSujet: Re: Dites moi   Ven 28 Aoû - 16:22

... Gaëlle : mais, ne penses tu pas que tu as trop projeté sur cette personne ... comme si tous tes espoirs et désires de bonheur, tu les a fait convergés sur lui, tout cela parcequ'il est doux et sensible ... tu sais parfois la sensibilité d'un homme peut porter à confusion, il ne faut pas l'échanger pour de l'amour ou des sentiments particuliers ... tu étais dans un moment de réceptivité totale et voilà qu'il était là, à ce moment là ... je ne fais que l'avocat du diable, pour te mettre un peu en garde, mais certainement je me trompe, car te connaissant, tu es très sûr de tes sentiments et je te vois très lucide dans tes discernements ... mais tu sais, mon coeur, parfois on idéalise quelqu'un ou quelque chose ... je crois que le mieux c'est qu'il se manifeste à toi et que tu règles les comptes en suspends vis à vis ton coeur avec lui ... une fois pour toute ... ou tu seras déçu, ou tu auras la victoire sur tes attentes et sur ta patience ...
... bizz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
roselande
Anahata
Anahata
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3131
Localisation : picardie
Humeur : positive attitude
Date d'inscription : 21/01/2009

MessageSujet: Re: Dites moi   Ven 28 Aoû - 17:14

mélia a écrit:
merci pour ta confiance et ce partage.... ton analyse peut être utile à quiconque vit une experience similaire ... I love you

merci gaelle....moi j'en suis là mais j'ai mis beaucoup plus de temps que cela....des années à me torturer... Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mélia
Anahata
Anahata
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4521
Localisation : sud de la France
Emploi/loisirs : lecture jardinage
Humeur : changeante comme le temps
Date d'inscription : 21/01/2009

MessageSujet: Re: Dites moi   Ven 28 Aoû - 17:20

bizz murielle le discernement est tres difficile à acquérir surtout quand les sentiments sont en jeu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
roselande
Anahata
Anahata
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3131
Localisation : picardie
Humeur : positive attitude
Date d'inscription : 21/01/2009

MessageSujet: Re: Dites moi   Ven 28 Aoû - 18:18

mélia a écrit:
bizz murielle le discernement est tres difficile à acquérir surtout quand les sentiments sont en jeu

eh oui !!! bizz hello drunken
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
roselande
Anahata
Anahata
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3131
Localisation : picardie
Humeur : positive attitude
Date d'inscription : 21/01/2009

MessageSujet: Re: Dites moi   Ven 28 Aoû - 18:20

roselande a écrit:
mélia a écrit:
bizz murielle le discernement est tres difficile à acquérir surtout quand les sentiments sont en jeu

eh oui !!! bizz hello drunken
mais je tiens bon....le 30 juillet... scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gaëlle
Manipura
Manipura
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1251
Age : 39
Localisation : Là où on a les chapeaux ronds comme dit la chanson
Emploi/loisirs : J'ajuste mes voiles face au vent;-)(nan, chuis caissière dans la station service d'1 supermarché)
Humeur : Ouais ça va et toi ? :-D
Date d'inscription : 21/01/2009

MessageSujet: Re: Dites moi   Ven 28 Aoû - 18:39

Daniel a écrit:
... Gaëlle : mais, ne penses tu pas que tu as trop projeté sur cette personne ... comme si tous tes espoirs et désires de bonheur, tu les a fait convergés sur lui, tout cela parcequ'il est doux et sensible ... tu sais parfois la sensibilité d'un homme peut porter à confusion, il ne faut pas l'échanger pour de l'amour ou des sentiments particuliers ... tu étais dans un moment de réceptivité totale et voilà qu'il était là, à ce moment là ... je ne fais que l'avocat du diable, pour te mettre un peu en garde, mais certainement je me trompe, car te connaissant, tu es très sûr de tes sentiments et je te vois très lucide dans tes discernements ... mais tu sais, mon coeur, parfois on idéalise quelqu'un ou quelque chose ... je crois que le mieux c'est qu'il se manifeste à toi et que tu règles les comptes en suspends vis à vis ton coeur avec lui ... une fois pour toute ... ou tu seras déçu, ou tu auras la victoire sur tes attentes et sur ta patience ...
... bizz

Ce que j'ai mis en gras dans ton intervention, combien de fois me le suis-je demandé, combien de fois ai-je tout analysé Rolling Eyes combien de fois me suis-je demandé où j'allais, pourquoi il était là, que finalement il n'était peut-être qu'un tremplin pour me faire ouvrir à l'amour (que je n'ai jamais ressenti avec le père de ma fille, c'était juste un attachement né au fil de diverses circonstances et de la routine de la vie), qu'il n'était qu'un "passage".... combien de fois ai-je effectivement ressenti cette confusion..... Je suis réceptive à lui depuis le tout premier jour, c'est ainsi, je ne peux pas me l'expliquer. Je ne peux pas vraiment retranscrire par écrit l'intensité de moments vécus mais il y a eu des choses fortes, des choses que l'on ressent au delà des mots échangés, à tel point que je me demande si finalement je ne lui ai pas tapé dans l'oeil avant que lui ne tape dans le mien, il y a trop de détails flagrants, trop d'allusions faites qui me reviennent alors que je n'étais pas du tout dans l'état d'esprit de m'en faire un petit ami.

Point important, je précise que je suis quelqu'un qui ressent les gens, d'ailleurs ça se voit bien ici, j'interviens lorsque je me sens inspirée, mais aussi parce que je me mets en connexion télépathique avec l'autre personne, c'est pour cela que je n'ai pas besoin de voir beaucoup de monde, penser aux gens me suffit en général et je puise ainsi en eux, ce qui explique qu'entre autre tu as été surpris de mon intervention à ton sujet, car je me suis tout simplement plongée en toi. Comme si j'allais lire dans l'âme des gens.

Il sait que je suis ainsi, d'ailleurs je lui ai dit souvent ce que je voyais et sentais de lui, or lui aussi a cette capacité là, c'est bien pour ça qu'on se ressent autant l'un et l'autre, si lui ne me dit rien je sais qu'il sait comment je suis au fond de moi. Un fait qui s'est passé avant que je le revois fin juin, au cours de la semaine précédente j'ai eu deux visions, deux images symboliques qui me sont tombées dessus concernant ses parents sans que je ne fasse quoi que ce soit ni que j'ai à me concentrer, parents que je n'ai jamais vus. J'ai vu sur sa mère l'image d'un oisillon tombé d'un nid, j'ai ressenti comme quelque chose lié à l'enfance qui la faisait souffrir, et sur son père, un très grand mur, mais avec cependant quelque chose derrière, qui est toujours resté caché. La veille de ma visite chez lui je l'ai eu au téléphone, parce que j'avais croisé sa tante qui se demandait bien ce qu'il devenait, je lui ai juste envoyé un message pour lui dire que j'avais l'impression de faire un peu le tampon Very Happy et que ça serait pas mal qu'il contacte sa tante. Il me dit que je pouvais l'appeler, on discute longtemps et il en vient à me dire qu'il a perdu son grand-père maternel quelques semaines avant, ce qui explique ma vision de l'oisillon, de quelque chose lié à l'enfance qui faisait souffrir sa mère. Le lendemain quand je suis allée le voir je lui parle de cette vision sur sa mère et lui dit aussi que j'en avais eu une sur son père, il me demande et je lui dis. Il me répond que son père en effet ne parle de rien, qu'ils n'ont jamais parlé de rien dans la famille et qu'il ne serait d'aucun soutien pour sa mère avec ce qu'elle traversait, qu'il pourrait même être méchant. La veille quand je l'ai eu au téléphone, les vibrations de sa voix m'ont communiquées des visions sur lui et je me suis lancée à lui dire par mail le soir, de même qu'il m'a parlé d'une copine envahissante, pof, j'ai reçu aussi des impressions sur elles qui se sont avérées vraies alors que je ne la connaissais pas ni ne l'avais jamais vue, il m'en avait juste un petit peu parlé. Il n'y a donc pas que l'amour qui me lie à lui, il y aussi autre chose de très fort, un lien télépathique, que je n'ai jamais forcé, ça vient tout seul. J'ai pas besoin de support pour lire en lui, c'est direct, c'est comme ça.

Je n'ai rien projeté sur lui, je ne cherchais rien avec lui, j'étais d'ailleurs très vigilante là dessus, j'ai passé, en regroupant les périodes, un an à dialoguer de tout et de rien avec lui comme si c'était un bon copain, dans mon esprit c'était un bon collègue avec qui je m'entendais super bien, c'était tout, jusqu'à ma prise de conscience sur mes sentiments, qui ne me plaisaient pas du tout car je ne maîtrisais plus rien et moi j'aime un tantinet maîtriser ce qu'il m'arrive. Je n'idéalise rien du tout non plus, on verra bien ce que l'avenir dira, en "attendant", bien que je n'attende pas, je poursuis ma vie comme d'habitude, j'ai dit ce que j'avais à lui dire et fait ce qui me semblait juste, après, il percute ou pas, c'est son choix, mais je suis allée au bout de ce que je pouvais faire et je n'ai rien à me reprocher. Et c'est vrai que les comptes restent en suspend et que mon coeur le reste aussi, mais désormais seul le temps apportera des réponses, il a son libre arbitre et moi je me cicatriserai en temps et en heure, j'ai foi en ce qui m'arrivera et même si au final c'était un mal, eh bien je considère que ce mal m'apportera un véritable bien par la suite, je le sais, car je suis en adéquation avec moi-même, j'ai fait ce que j'avais besoin de faire, là, avec lui. Il n'y a que l'amour sur lesquel je n'ai pas prise, mais lui, soit il demeurera, soit il s'estompera, je ne force rien, c'est là aujourd'hui, oui, ça sera encore là demain, après demain, oui, dans un mois, deux mois, trois mois, aucune idée, l'évolution se fera naturellement et c'est comme les souffrances, ils faut les vivre et les accepter pleinement pour qu'elles puissent ensuite nous quitter. C'est donc ainsi que je me soigne et ça n'entamme pas du tout ma joie de vivre habituelle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fernwright
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 4146
Age : 54
Localisation : Nîmes (France)
Emploi/loisirs : bénévole dans une bibliothèque théologique
Humeur : à la recherche de Celui qui m'a trouvé...
Date d'inscription : 21/01/2009

MessageSujet: Re: Dites moi   Ven 28 Aoû - 20:45

moi je bois, je fume, je me drogue parce que je sais que la fille qui viendra me sortir de mon mouroir ne viendra pas.

après tout, j'ai plus vécu que ce que je vivrai.

_________________
http://www.chess.com
http://www.echecs.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
paupiere
Svadhistana
Svadhistana
avatar

Masculin
Nombre de messages : 381
Localisation : Ile de France
Humeur : ... en un clin d'oeil !
Date d'inscription : 06/05/2009

MessageSujet: Re: Dites moi   Ven 28 Aoû - 21:56

Daniel a écrit:
... Gaëlle : mais, ne penses tu pas que tu as trop projeté sur cette personne ... comme si tous tes espoirs et désires de bonheur, tu les a fait convergés sur lui, tout cela parcequ'il est doux et sensible ... tu sais parfois la sensibilité d'un homme peut porter à confusion, il ne faut pas l'échanger pour de l'amour ou des sentiments particuliers ... tu étais dans un moment de réceptivité totale et voilà qu'il était là, à ce moment là ... je ne fais que l'avocat du diable, pour te mettre un peu en garde, mais certainement je me trompe, car te connaissant, tu es très sûr de tes sentiments et je te vois très lucide dans tes discernements ... mais tu sais, mon coeur, parfois on idéalise quelqu'un ou quelque chose ... je crois que le mieux c'est qu'il se manifeste à toi et que tu règles les comptes en suspends vis à vis ton coeur avec lui ... une fois pour toute ... ou tu seras déçu, ou tu auras la victoire sur tes attentes et sur ta patience ...
... bizz

Gaëlle ton message étant trop long, je profite de l'intervention de Daniel pour ajouter mes compléments. Nous en aurons bientôt fini sur le sujet, en tous cas pour ce qui concerne ce que je peux y apporter (c'est ce que l'on m'a dit, on verra à l'usage).

Gaëlle, je vais partir d'une petite contradiction que j'ai relevé à partir de ce que tu as écrit, notamment sur la notion de limites que tu avoues avoir atteinte. Ce que l'on m'a enseigné, c'est que l'Amour n'a AUCUNE limite. Le mot "Aucune" est à prendre dans TOUS les sens. L'amour est un lien qui passe à travers la distance géographique, qui passe à travers le caractère des gens, à travers les stéréotypes, qui passe à travers les circonstances de la vie, à travers nos expériences du passé, celles du présent, et qui par contre se garanti un avenir comme "le temps gagne à tout coup c'est la loi" (Mylene Farmer, l'horloge dans l'album "ainsi sois-je").
Cette épreuve dont tu fais l'objet a un ton de ressemblance avec la situation de Daniel en ce sens que vous connaissez des choses, et il ne vous reste plus qu'à les orchestrer, sans oublier de les vivre.
Gaëlle, tu connais beaucoup de choses de la situation, tu as appris plein de choses, et tu nous le montre parfaitement. Et en te lisant, j'ai comme l'impression de voir les anneaux de Saturne, sans pour autant voir la planète autour de laquelle tournent ces éléments. C'est pourtant la planète qui fait tourner tous ces éléments, mais les éléments font aussi la planète. L'Amour n'est pas uniquement attente, ce n'est pas uniquement de la certitude, ce n'est pas la connaissance de la situation, ce n'est pas uniquement un jeu d'échange dans laquelle l'autre va ou doit réagir, et le fait que tu sois bloquée/fatiguée en est un révélateur intéressant. L'amour c'est un peu comme le chapitre 21 du petit prince, avec des choses en plus, et je vais lister quelques exemples :

- l'amour c'est être soi dans l'instant, ou se projeter à être dans un instant futur, sans le figer, c'est à dire en y apportant aussi des amménagements si nécessaires
- l'amour c'est de l'humanité : sentiments, sensations, régularité etc.
- l'amour c'est des rigolades, des tristesses
- c'est de la réconciliation donc des disputes
- c'est une période de silence plus ou moins longue
- c'est oser d'exiger de temps en temps, oser faire ou ordonner à l'autre de faire, oser se faire ordonner par l'autre...
- c'est se laisser aller, pour expérimenter une chute brutale ou un rattrapage... c'est toujours de la bonne expérience à prendre quoi qu'il arrive
- c'est parcourir un bout du pont pour tenter l'autre de se lever pour faire le chemin
- c'est s'éloigner du pont pour tenter l'autre de se lever et faire plus que le chemin
- c'est traverser le pont pour surprendre l'autre
- c'est laisser la distance, le vide, pour le combler à nouveau
- c'est jouer au malheureux, au fragile, au blessé
- etc.

Tout cela est un moment de vie où chacun a sa place et la liberté de réagir, et c'est ce TOUT qui fait la planète. Oui on se dispute, oui on se fait mal, oui on a obligé l'autre à subir qu'on l'aime, oui on est sorti de ce stéréotype de "je tends une perche il la prend", on l'a pris lui et pas la perche, et on a vu ce qui se passait, oui on est passé à l'acte sans attendre! MAIS, mais, mais, on n'a pas fait ça pour un certificat exclusif de garantie d'amour en retour. Même chez Darty ce contrat de confiance n'existe pas.

Gaëlle, je ne sais pas comment te le dire, mais quelque part, je sens que ton attente crée un vide pour tous les deux. Tu dois absolument sortir de cette spirale de "je fais pour une réaction". Tu affirmes toi même que lui est blessé. Ce qui signifie qu'il est comme le renard du chapitre 21 du petit prince. Et ton problème d'être dans l'attente te pose une double contrainte :

- tu as un gros coeur pour lui, et tu ne sais pas si ça convient pour votre couple
- tu ne connais pas l'origine de son silence

Or je pense que ce qui vous manque, ce sont ces moments qui vous permettraient de vous rapprocher, de vous connaître. Or comment pourrez vous vous connaître si votre premier habitant dans votre planete c'est l'attente? Et le fait de rester dans le cycle de question "tu veux bien ... ?" ne fait qu'attiser le souvenir passé sous forme de "Alerte ! rapprochement, sentiment, dernière aventure = danger = distance".

Pour faire tourner la planète et faire tourner les anneaux, il te faut une révolution (qui peut être plus ou moins brutale bien sûr).
Comme il faut te sauver de ce gouffre qui t'attend (soyons amoureux mais pas suicidaire), crée ces moments ! Il a dit que tu pouvais venir? Viens sans lui demander quand tu peux venir, viens dans deux jours, trois jours, ne lui laisse pas le choix ! Tu peux l'accueillir chez toi, exige sa présence ! Mais une fois cela fait, passez un moment comme dans le chapitre 21, vous partagez, vous parlez, vous pouvez vous disputer aussi ("dis donc ça t'arrive souvent de laisser les gens en plan???"), vous pouvez vous faire chier... c'est là dedans que va se montrer l'horizon du couple, en tant que véritable opportunité ou grand vide qui se fera entre vous, mais au moins tu le sauras. Et s'il est autant blessé que tu le dis, il va peut-être falloir attendre un peu pour qu'il prenne confiance, comme le renard. Et ensuite il faut voir si les "j'aimerais" que tu lances de temps en temps trouvent un écho en lui au sens où il va se mettre à imaginer et puis proposer des choses. Si vous êtes sur la même longueur d'ondes, vous saurez comment faire. Ce ne sera pas parfait au début, mais ça viendra. C'est comme ça que se construisent les choses. Les enfants font pareil : on fait des "areuh", puis on joue avec, et après viennent les mots, la maitrise et puis ça gambade et ça joue... Là ce sera pareil : les moments de vie, même très courts et même sans "je t'aime" peuvent être plus profitables pour le couple que tout cadeau acheté.

Il y a bien sûr un éventail de choses différentes possibles. Mais la trace à suivre est la suivante : quand l'autre ne va pas bien il faut parfois le trainer, parfois le solliciter, parfois exiger (à contrecoeur pour celui qui émet des exigences) de lui des efforts (à condition bien sûr de ne pas transformer le rôle d'exigeuse en clef de voûte de votre couple), mais au final on sait à quoi s'attendre, car dans l'action se manifeste l'énergie, la valeur de ce qui en ressort chez l'autre et donc, on peut voir ce qu'il peut donner pour nous, et donc on peut voir si ça nous correspond ou pas. Et surtout, ça n'altèrera pas notre capacité d'Etre.

Bref, ne fais rien pour quelque chose, FAIS ! Fais en cherchant une réponse (pour toi et lui), mais pas pour une réponse. L'amour n'est pas certitude cristallisée.

Voilà, j'en ai pratiquement terminé pour ce qui est de ce que je peux apporter sur les souvenirs de ce qu'on m'a fait écrire. pour le reste, faudra que je retrouve les boites d'archive, mais on me dit que la boucle est bouclée sur le thème. Le reste est de l'affinage...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dites moi   

Revenir en haut Aller en bas
 
Dites moi
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
-
» j8 nouvelle dites moi comment faire pour m'intégrer facilement
» Qui dites-vous que je suis ?
» Et vous, qui dites-vous que je suis ?
» Photos inédites
» Qui dites-vous que je suis ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le trésor intérieur :: Mystères :: Les mystères de la vie-
Sauter vers: